LE MALI BASCULE : L’investiture

0 Partages

Dans une tenue militaire, tête bien coiffée et sans barbe, telles étaient les caractéristiques du Président de la
Transition Assimi Goïta ayant prêté serment ce lundi 07 juin 2021 devant les sages de la cour suprême.
Aussitot, la cour l’a renvoyé dans ses fonctions de Président.

C’était en présence de plusieurs personnalités politiques, religieuses et administratives du pays.
Lors de son discours, il a rappelé la tenue des élections aux dates prévues. C’est une façon de rassurer la classe politique et les partenaires du Mali.
Plus loin, il annonce avoir pris la décision de réduire le fonds de souveraineté de la présidence à 2/3. Il toucherait 50 millions par mois au lieu de 150 millions.
C’est un grand sacrifice qu’il vient de faire en renonçant à une partie de son fonds de souveraineté. Acte qui peut permettre de contenir la grogne sociale, dans une certaine manière. Les autres institutions devraient suivre le même rythme en diminuant leurs fonds de souveraineté.
Le Président a posé un acte patriotique à encourager et mérite d’être félicité.

Pour faire face aux sanctions de la communauté internationale, il faudrait que chaque responsable accepte de faire l’ultime sacrifice. Le train de vie de l’État doit être réduit à un degré inférieur, les gaspillages inutiles de nos deniers publics doivent arrêter.
Assimi était conduit dans une voiture simple, une manière de dire que le changement commence par lui-même.

Pour montrer à la communauté internationale que ce n’est pas un pouvoir militaire, le nombre de ses gardes du corps était limité.
Actuellement, il peut bien négocier avec les syndicats. Il tient à ce que le gouvernement entame un dialogue franc et sincère avec l’ensemble des syndicats pour une résolution durable à la crise actuelle. La résolution durable peut s’expliquer par la satisfaction des besoins présents sans compromettre le futur. Le colonel n’a pris pour l’instant aucun engagement pour répondre aux problèmes syndicaux. Mais, il cherchera un compromis pour rectifier le tir, d’autant plus qu’il est avec un rectificateur “Choguel”.
Par rapport au fameux accord, le Président de la transition a rappelé qu’il continuerait le travail entamé dans le cadre de la mise en œuvre intelligente et efficiente de l’accord pour la paix et la réconciliation. L’accord pourrait donc connaître une relecture dans l’intérêt du Mali.
Dans la foulée, il a nommé son PM, Dr Choguel Maïga qui avait déjà commencé les consultations avant même que le décret de sa nomination ne soit officiellement publié.
En principe, le gouvernement ne devrait plus tarder.

En tout cas, tous les yeux sont braqués vers le PM qui aura une tempête et un sable des vents mouvants devant lui.

Aminata Traoré / ladepeche Mali

0 Partages

Mouhamed junior DIOP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Ucad : les étudiants ,dans leurs furies bloquent l'avenue cheikh Anta Diop

2 semaines ago
0 PartagesPartagezAprès ouverture d’une enquête la nuit,nos sources ont réussi à savoir que tous les étudiants ne sont pas concernés par cette indiscipline. Cette barbarie a débuté quelques minutes après la publication officielle des résultats des élections de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (Fsjp). La victoire de la […]

Follow us

Don't be shy, get in touch. We love meeting interesting people and making new friends.

0 Partages
Partagez